Logo TMP
Aide
    Espace membres TMP

1972 Nous les marionnettes

Imaginez un instant...

- Imaginez un instant que le monde n'existe plus !
Fini ! Terminé !

- Les chutes du Niagara et la gare Saint-Lazare ?
...Anéantis !

- Le désert de Gobi ?...
...Réduit en poussière.

- Les congés payés, l'eau gazeuse et les chemises en nylon ? .
..Une croix dessus !

- Le monde ? ...
Rayé de la carte l
Bref !
La grande pollution !
Le cataclysme gigantesque !
La désintégration intégrale... ou presque...

Vous vous rendez compte ! Juste un petit coin de théâtre resté debout au milieu du désastre avec, sur ses planches, quelques jeunes gens qui vont devoir se démener comme des marionnettes pour essayer de refaire quelque chose...

Evidemment, ça ne va pas se passer tout seul ! Bien sûr !... Sans quoi... ça n'aurait pas valu la peine d`en faire une comédie musicale !

Mais quand on est des marionnettes, qu'est-ce qu'on n'entreprendrait pas pour bâtir le monde, même si de temps en temps on s'emmêIe un peu les ficelles ?

  Distribution

 (lors de la première)
 
Monzo :
Claude AUBERT
Catherine :
Catherine BASSET
Le messager :
Pascal BOSSUT
Tom :
Tom DESBIEF
Bruno :
Bruno DRUART
Une juive :
Annie GAHAR
Une autre juive :
Sylviane GAHAR
Sylvie :
Sylvie GODEST
Gom :
Françoise HELIOT
Une demoiselle d'honneur :
Michèle LAVARDE
Bouto :
Jean-Luc MICHON
Le polisseur d'étoiles :
Philippe MICHON
Le raccommodeur de rêves :
Brice MIGNOT
Mog :
Marie-Pierre MIGNOT
Joëlle :
Joëlle MOULLEC
Louisette :
Louisette MOULLEC
Une juive :
Marie-Hélène NIVOLLET
La princesse :
Evelyne PEZIN
Le coryphée :
Didier UTARD
Le conducteur de rivières :
Didier VALLÉE


Orchestre

(lors de la première)
 
Piano - Orgue Jean-Pierre CONJEAUD
Percussions Jean-Yves MOGUEROU
Batterie Jean RIVIERRE
Guitare basse François VERCAMBRE
Guitare d'accompagnement Jean-Michel VERSTAVEL

Musique

Jean-Pierre CONJEAUD et Jean-Michel VERSTAVEL

Mise en Scène

Claude AUBERT

Direction musicale

Jean-Pierre CONJEAUD

Chorégraphie

Thérèse CAZAUD-RIBIERE

Costumes

Jeanne CONJEAUD et Edith GAHAR
d'après les maquettes de Régine RIVIERRE

Régie

Jean-Pierre MONZONI


Une collaboration de toute la troupe de la M.J.C. du Pecq

Un groupe de jeunes, tous amateurs, eut I'idée d'écrire et de jouer une véritable comédie musicale. Projet immense, insensé que celui de s'attaquer à un genre dramatique aussi complexe. Un travail énorme était à faire sans qu'au départ personne n'en soupçonnât l'envergure. On imagina les choses les plus folles devant des feuilles blanches, on écrivit à la diable et, l'enthousiasme poussant, texte et musique s'unirent dans une même mosaïque. Une grande aventure était née ! Le sujet ? 'l`rès simple : il n'y a plus rien, il faut tout reconstruire. Prétexte à fantasmes, plongeon dans le merveilleux, cette piéce est finalement la manifestation dramatique cl'un groupe de jeunes qui a décidé de s'unir pour créer un monde à eux. Ce monde de joie, de naïveté, mais de travail aussi, fait éclater' un profond désir de se concrétiser dans l'exercice difficile et merveilleux de la comédie.

« Nous les marionnettes ›› irons plus loin encore. Cette pièce n'est que le début de notre effort. D'autres spectacles suivront qui seront, à la lumière de notre expérience, toujours meilleurs en qualité.

Nous n'avons pas la vanité des messages, ni l'inspiration des intellectuels. Nous voulons être générateurs d'enthousiasme et de vie. C'est tout.

En ce siècle de morosité, ce n'est déjà pas une mince affaire !

Mise à jour du 09/10/18