Logo TMP
Aide
    Espace membres TMP

2001 Appelez-moi Jean-Baptiste (reprise)

Préambule : APPELEZ-MOI JEAN-BAPTISTE
ou Molière raconté par lui-même

comédie ballet de Jean-Pierre CONJEAUD d'après MOLIERE
musique de Jean-Baptiste LULLI, Yves DUTEIL, Georges BRASSENS et Jean-Pierre CONJEAUD

Dans ce souci constant qui est le nôtre, d'associer le théâtre et la musique, de marier les airs et les mots, il était bien normal que nous souhaitions un jour évoquer la mémoire de MOLIERE.

En effet, celui qu'on qualifie parfois de “plus grand auteur de tous les temps" ne s'est pas contenté d'édicter toutes les règles qui régissent le théâtre depuis plus de trois siècles, d'inventer tous les ressorts comiques dont jouent depuis lors tous ceux qui se mêlent de faire rire, et surtout de nous avoir laissé une trentaine de pièces admirables dont le langage, en ce début de 21eme siècle est encore terriblement actuel; il comprit mieux que personne quels formidables effets scéniques on pouvait tirer en mêlant le théâtre, la musique et la danse.

On sait que MOLIERE ne s'est jamais soucié de la postérité. jamais il ne prit le temps d'écrire ses mémoires, ni même de publier son œuvre dont l'essentiel ne nous est parvenu que grâce a l’opiniâtreté d'Armande BEJART, sa jeune épouse volage.

Aussi, pour raconter cette vie de MOLIERE, il nous a paru opportun de laisser parler... MOLIERE lui-même, a travers les seuls écrits qu'il nous ait laissés : ses pièces. Cela fut bien facile. Il est peu de situations, comiques ou dramatiques, qu'il n'ait exposées ; peu de traits de caractères qu'il n'ait dépeints, et peu de détails sordides de la nature humaine qu'il n'ait mis en scène.

On reconnaîtra donc, à travers ce montage relatant deux époques de sa vie, des passages dont certains sont demeurés célèbres, extraits de la plupart de ses pièces en prose (l'Avare, Le Bourgeois Gentilhomme, Les Précieuses Ridicules, Le Médecin malgré lui...) et de bon nombre de ses textes en vers (Le Tartuffe, Les Femmes Savantes... ).

Ils sont ici, naturellement, quelque peu sortis du contexte original, mais histoire qu'ils racontent est vraiment celle de Jean-Baptiste POQUELIN, fils d'un simple tapissier, converti au théâtre pour l'amour d'une femme, emprisonné pour dettes, comédien ambulant par nécessité, auteur par accident, avant d'être honoré par “le plus grand roi du monde".

Pour illustrer musicalement ces propos, il était bien légitime de choisir parmi les admirables partitions de LULLI celles qui venaient tout naturellement en situation. Nous avons également puisé dans le répertoire de Georges BRASSENS, en particulier les chansons écrites sur les vers de CORNEILLE et de VERLAINE, et dans celui d'Yves DUTEIL, particulièrement cher au cœur du T.M.P. Jean~Pierre CONJEAUD, enfin, a ajouté quelques compositions originales.

“Un texte de théâtre, c’est comme la partie supérieure et visible d'un iceberg, qui représente un huitième. Les sept huitièmes sont les racines invisibles, c'est-à-dire ce qui fait la poésie ou la signification de la réalité. Ainsi, parle chemin de la réalité, le théâtre doit chercher à atteindre les régions de la véritable et grande tradition dont les sommets sont ESCHYLE, SHAEKESPEARE, MOLIERE"

Jean-Louis BARRAULT

"Quoi de neuf au théâtre ?
- MOLIERE"

Sacha GUITRY

L'histoire

Acte I
(les années galères)

OUVERTURE

ANNEES GALERES (paroles et musique de jean-Pierre CONJEAUD)

LE MUR DE LA PRISON D'EN FACE (paroles et musique de Yves DUTEIL)

LA MAUVAISE HERBE (paroles et musique de Georges BRASSENS)

LE CIRQUE (paroles et musique de Yves DUTEIL)

INTERMEDE DU MEDECIN (musique de jean-Baptiste LULLI)

LA BEAUTE LA PLUS SEVERE (de la tragédie ATHIS de Philippe QUINAUT) (Musique de jean-Baptiste LULLI)

ANNEES GALERES (reprise)

Acte II
(Les soirées lumières)

PIGLIA LO SU (de Monsieur de Pourceaugnac. Musique de Jean-Baptiste LULLI)

IL NOUS PLAIRA DE PLAIRE AU ROI (paroles et musique de jean-Pierre CONJEAUD)

COLOMBINE (poème de Paul VERLAINE. Musique de Georges BRASSENS)

PIGLIA LO SU (reprise)

L'ECRITOIRE (paroles et musique de Yves DUTEIL)

COURS DE CHANT (paroles et musique de Jean-Pierre CONJEAUD)

MENUET (du Bourgeois Gentilhomme. Musique de jean-Baptiste LULLI)

SI MECHANTE AVEC DE JOLIS SEINS (paroles et musique de Georges BRASSENS)

MARQUISE (stances de Pierre CORNEILLE et Tristan BERNARD. Musique de Georges BRASSENS)

LA CEREMONIE DES TURCS (du Bourgeois Gentilhomme. Musique de _Jean-Baptiste LULLI)

FINAL

Distribution

(lors de la première)
 
MOLIERE :
Jean-Pierre FUENTES
CORNEILLE :
Thomas GREDAT
Mlle de BRIE :
Dominique DELBARRE
Magdeleine BEJART :
Krystel RESTOUEIX
Maître JACQUES / GORGIBUS :
Thierry QUINT
Le ROI :
Christophe DEFOULNY
Mlle du PARC :
Virginie PRIEUR
Mr BRECOURT / Le prisonnier :
Nabil KATEB
La SERVANTE / Mme BONNEFOI :
Maryline BRASSENS
POQUELIN père :
Jean-Jacques BORIE
Maître BONNEFOI / LULLI :
Olivier PRIEUR
Mlle HUBERT :
Alice LABROUSSE
Mlle BEAUVAL :
Séverine QUINT
Mlle HERVE :
Sandrine LE LAY
Mlle BEJART :
Clarisse MONTFROND
Le COMMISSAIRE / L'INTENDANT :
Marcel BARJA
Mlle du CROISY :
Florence STRAINCHAMPS
Mlle LA GRANGE :
Karine MBOH

Orchestre

Direction : Jean-Pierre CONJEAUD
(lors de la première)
 
Violons André HURET (1er Violon)

Marie-Claire CAREL

Geneviève DELOGET

Nicole PICHON

Simonne GUTIN

Virginie JOYCE

Marie-France TESSIER
Violoncelles Brigitte CARIS

Aude GUIGNARD
Flûte traversière Tineke SMIT
Flûtes à bec Clément VALETTE

Dominique POIRIER
Clarinette Sophie VIAL
Trompettes Frédéric DOLLE

Andrew HOLFORD
Saxophone ténor Frédéric CADIC
Trombones Christophe RIAS

André LONG
Hautbois Marie-Anne LEBOUTEUX
Basse Olivier GALL
Claviers Christophe DEFOULNY

Gérard LETEURTRE
Batterie / Percussions Jérémy CONJEAUD

Gérard LETEURTRE

Mise en Scène :      

Pierre BORIE

Chorégraphie :

Krystel RESTOUEIX
Assistée de :
Catherine CORNIC

Direction musicale et arrangements :

Jean-Pierre CONJEAUD

Direction des acteurs :

Roger RUDEL

Création des costumes : 

Marianne BORIE
Assistée de :
Tineke SMIT

Décors : 

Christophe DEFOULNY

Maquillage  :

Catherine CONJEAUD
Sylvie PRIEUR
Martine SAULNIER

Lumières :

Romuald GUALA
                            

Son :      

Thierry GILOT

Relations extérieures :

Jean-Jacques BORIE

Régie Générale  : 

Alain SAULNIER

Administration :

Catherine CONJEAUD

Un grand merci :

a Dominique CHAUVIRE pour la maquette de l'affiche.
a Marylène GODARD et toutes les petites mains aux doigts de fée : Marguerite DUCELIER, Annick DUMAS, Simonne GUTIN, Madeleine GUEGAIN, Michèle JOYCE, Danièle KORN et Colette LEROY pour la réalisation des costumes.
à Albert GUEGAIN tour à tour peintre, ébéniste ou couturier pour la réalisation de ce qu'on nomme a tort les accessoires.
à Patricia et Gérard BYL pour la chaleur de leur accueil pour la garde des costumes.
à Christophe KAISER et Jean-Jacques FOURNIER fidèles veilleurs de nos nuits blanches.
Aux services Culturel et Communication de la Mairie du Pecq sur Seine.
à Marie-Pierre LE FLOCH et Françoise GREDAT, du Centre culturel André Malraux.
... et tous les autres, si nombreux et dévoués qui se reconnaîtront.

Direction  musicale et arrangements :

Jean-Pierre CONJEAUD 

Après des études musicales classiques (piano, solfège, harmonie) jean-Pierre a été instrumentiste dans différentes formations, et a compose de nombreuses chansons. Il a signe plusieurs musiques de scènes pour le théâtre : VIVE L’AMOUR (Café d’Edgar), JE GRANDIRAI SI ]E VEUX d’Anton KORJAC (Théâtre du Fil), LAISSE COURIR C'EST UN FANTOME de Bruno DRUART (avec Jacques FABRI et Jean-Marie PROSLIER, et la télévision : LES CANAILLES (France 3). Il est l’un des fondateurs du TMP pour lequel il a écrit ou co—écrit sept comédies musicales. Il a réalise une nouvelle orchestration de MAYFLOWER la comédie musicale d’Éric CHARDEN et Guy BONTEMPELLI, et collabore à la création de ce spectade en Hongrie.

Pour APPELEZ-MOI JEAN-BAPTISTE, il a réalisé des arrangements musicaux d'inspirations très variées, allant du baroque au jazz en passant par la bossa nova.

Chorégraphie :

Krystel RESTOUIEX

Krystel a commence le théâtre à l'age de 7 ans, la danse à 11 ans (classique et modern—jazz), et chante depuis toujours. Au théâtre elle fut l’interprète de LA SORCIERE DU PLACARD A BALAIS (pièce pour enfants), TRANSPORT DE FEMME (présélection du Masque d’Or), LE ROI D'EN BAS, CYRANO DE BERGERAC (dans le rôle de Roxanne avec le TMP)...La danse, qu’elle a pratiquée dans différentes compagnies, et, en signant plusieurs chorégraphies, reste cependant sa grande passion.

Mise en scène :

Pierre BORIE

Entré au TMP a 14 ans pour jouer le rôle d'un enfant dans LE 12eme FRISSON, Pierre n”a plus quitté cette troupe et fut, depuis, de toutes ses aventures en tant que comédien : MAYFLOWER, CHANTE-MOI BROADWAY, CYRANO de BERGERAC. Il a étudie l'art dramatique au conservatoire de Versailles et participé a plusieurs spectacles musicaux : GODSPELL, STARMANIA, UN ENFANT DANS LA VILLE. . .

APPELEZ-MOI JEAN-BAPTISTE est sa première mise en scène, qu'il a choisi de régler sur un rythme très enlevé, dans le droit fil de l”esprit de MOLIERE.

Direction des acteurs :

Roger RUDEL

Élève de jean-Louis BARRAULT, ancien pensionnaire de la Comédie Française (La Reine Morte, Le Soulier de satin), il a foulé les planches des plus grands théâtres parisiens : MARIGNY (Hamlet),RENAISSANCE (Ce soir a Samarcande) ATELIER (Colombe de jean Anouilh), GYMNASE (Huis clos de Sartre), joué au cinéma pour CHABROL, GODART, Christian JACQUES, Denys de LA PATELLIERE... a la télévision : Le Sel de la Mer, En votre âme et conscience, Maurin des Maures, Maigret...

Spécialiste du doublage, il est la voix française de Kirk DOUGLAS, Fred ASTAIRE, Gene KELLY, Frank SINATRA, Tyrone POWER, Errol FLYNN et bien d'autres.

Costumes :

Marianne BORIE 

Costumière au TMP depuis 1988, Marianne a consommé, pour nous habiller, des hectares de tissus et des kilomètres de fil. De MAYFLOWER à CYRANO de BERGERAC, de CHANTE-MOI BROADWAY à APPELEZ-MOI JEAN-BAPTISTE, elle connaît tous les styles, toutes la les modes, toutes les époques.

Sa passion secrète ? Participer chaque année au carnaval de Venise ... en costume bien entendu !
 

Décors :

Christophe DEFOULNY 

Rien ne peut effrayer Christophe. Jouer dans l`orches1re, construire un hydravion pour Scènes sur Seine, réaliser les décors pour Cyrano de Bergerac, puis ceux de APPELEZ-MOI JEAN-BAPTISTE, il répond toujours présent. Et connue pour l'occasion, il avait reconstruit le château de Versailles (ou presque), on lui a tout naturellement demande, en plus, d’interpréter le rôle de LOUIS XIV. Il a encore dit oui.

Mise à jour du 25/02/16